Aîcha

Loin de voir la danse lascive de filles sensuelles,

La toile me ramène aux ruelles de Blida;

Une lanterne rouge, désignait le bordel,

Nous étions en goguette, nous étions six soldats.



La pièce octogonale, garnie de colonnettes,

Nous montrait un plafond aux mille arabesques.

Au bar, paradaient des hommes proxénètes,

Truands de pacotille, des ennemis ou presque!



Les filles d'Algérie, ne bougèrent pas d'un pouce,

Attendant le feu vert de leur maquereau puant,

Seule, une aux yeux bleus, la chevelure rousse

S'approcha aguichante et nous dit en riant,



Partez, je vous en prie, vous êtes en danger!

Puis criant tout à coup, " foutez le camp..fissa"

Nous sortîmes illico sans plus rien demander.

Je crois qu'elle nous sauva la vie, Merci à toi Aïcha.



Ecrit par Rerji
Tous droits réservés ©