paysage

paysage et visage

pays contrée

TU VAS

vers la source perçue

pas léger

ouverture effleurée

baiser

couverture et caresse

TU CARESSES LE VENT

nul ne sait d’où il vient

de ton habit de moine

mais pourquoi revenir

alors que tout ici

appelle

ON EST SI BIEN ICI

la vie

mais ce n’est qu’un REFLET



Ecrit par Prunelles
Tous droits réservés ©