Inconscient



















Inconscient









Sinueux serpent sans sonnette,

Hypocrite sincèrement,

Janus offert, menteur honnête,

Tu ne trompes que rarement

Cette parole à l’ombre nette

D’où sourd l’art de l’orbe ornement.



Ecrit dans la douceur et la paresse,

Ce texte est comme un double qu’un jour tresse :

Il est témoin du verseau de la nuit

Et rien ne s’y rapporte ni ne nuit ;

Un vide abrupt, néant, fantôme, absence,

Plutôt qu’un sens, s’en échappe et se lance,



Informe, insolemment, en un semblant d’assaut

Au noir des profondeurs où tout esprit s’étonne

De puiser, si tant est qu’il ne soit fou ni sot,

L’or improbable et l’eau de cette manne atone.



De ce gibier, s’il peut s’adjuger un cuissot,

Le lecteur méritant fixe un vers monotone….









Ecrit par Salus
Tous droits réservés ©