En toute clarté (Terza rima)

<font size=2></font>Dame Lune se mire en l’eau qui la révèle,

Étant un peu Narcisse, effet de sa beauté,

Quand le ciel est clément ou qu’elle n’est nouvelle.



À dessein d’afficher : <b>SPECTACLE ILLIMITÉ</b>,

Tout naturellement, prêt à rendre service,

En maître s’imposa le malin Chat botté.



Affectant, rassurant, la candeur d’un novice,

Il fixa, près d’un môle, un banc, du gros poisson,

Dans son déshabillé la mer, chaude, écrevisse.



De combien de rayons, méritant maint poinçon,

Fut frappé le poiscaille ô par, l’or des blés, l’astre,

Pendant les rendez-vous, mordant à l’hameçon !



Les poissons-lunes nés, à graver dans pilastre

Leurs noms évocateurs, sont les alter ego

De qui l’on sait, la clef étrangère à palastre.



Certains ayant pu croire, au motif d’embargo...

Reclus le rond faciès dans quelque caravelle...

On comprendra pourquoi, clarté, la nuit, à gogo,

Dame Lune se mire en l’eau qui la révèle.





Le 8 novembre 2009.





Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©