À bas l'accent ? (Estrambot)

<font size=1><i>En réaction à la mort partielle annoncée de l'accent circonflexe.</i></font>





<font size=2>Évitant accent grave autant que signe aigu

Qui, dans l’être quel mal ! s’impose par réflexe,

Le pouvoir, pour sa part, a l’accent circonflexe

Dans son collimateur, l’âme d’un Montaigu ?



Attendre un quart de siècle, – un temps non exigu, –

Ceci pour exhumer, – de quoi rendre perplexe !

Un projet de réforme, apparemment implexe,

N’est-ce un évènement pour le moins ambigu ?



Surtout quand le pays n’en peut mais du chômage,

De l’insécurité plus, mondial dommage,

Casse-tête chinois, de ce réchauffement...



Si la langue française est par trop difficile,

L’espéranto nous tend les bras aimablement ;

À l’État, envers lui, de se montrer docile !



Non sans avoir, à fond, revu l’enseignement,

Et revalorisé, du pauvre pédagogue,

Son salaire, à vomir vœu de maint démagogue.





Le 14 février 2016.



</font>

Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©