Le baiser

Je baiserais ta bouche comme on mord une pomme

Rapprochant nos visages jusqu’à ce qu’ils se touchent

Comme dans une étoile fusionnent les atomes

Mes lèvres sur tes lèvres j’écraserai ta bouche

Unissant nos deux langues dans un baiser farouche



J’irais cueillir ta bouche sur tes lèvres de braise

Pas de ces baisers mièvres qui effleurent les lèvres

Un baiser plein d’envie qui fait monter la fièvre

Un baiser rouge sang parfumé comme la fraise



Un baiser d’amoureux qui recherchent du plaisir

Baiser d’adolescents qui se change en brasier

Et se tiennent embrasés dans les flammes du désir

Toujours inassouvi et jamais rassasié



Alain

Ecrit par Recreation
Tous droits réservés ©