Sylphide baptisée Ondine

Avez-vous déjà rencontré

dans une clairière

une beauté Sylphide

se transformant en Ondine...



La chevelure défaite

longue déferlante parfaite.



Ses cheveux en écume,

plus légers que plume,

au vent s'envolent,

Des mèches virevoltent.



Le visage est si pur

de rose nacré, velouté,

perdu dans ces murmures,

un ange émerveillé.



Elle rentre dans l'onde

en mouvements frissonnés,

du froid semble étonnée

Le ciel amoureux la sonde.



Quelle ravissante silhouette

aux mouvements dolents

faite pour le firmament,

Dieu qu'elle est jeunette.



Une beauté de simplicité

de sentiments encore inavoués,

la splendeur virginale

en cette brume matinale.



Tes bras comme ailes

écartent les branches du saule

qui pleure sur ton épaule



Je te baptise de cette eau cristalline

du doux nom d'Ondine.





















Ecrit par Aurorefloreale
Tous droits réservés ©