Éros au rendez-vous (Sonnet)

<font size=1><i>Merci à ma cousine Séverine ainsi qu'à mes cousins Steven (son fils) et Émilien (son neveu) pour le magnifique et succulent gâteau d'anniversaire, incontestable plaisir des sens où se conjuguent, sans modération, humour et amour.

</i></font></i></font>







<font size=1>À soixante-treize ans, quoi de mieux qu’une femme

Qui s’offre, en string, à vous, sur un plateau d’argent,

Poitrine dénudée, abandon engageant

Vous faisant saliver et, sur-le-champ, affame ?



Découpée en morceaux par une lame infâme,

De cette verte miss, ma faim : besoin urgent,

J’ai croqué les deux seins, le bouton, obligeant,

Qu’en main j’ai pris, expert autant que sage-femme.



N’ayant qui que ce soit à mener en bateau,

Cette poupée, en fait, était, Dieu ! quel gâteau !

L’artiste, Séverine, un amour de cousine.



Furent comblés, chez tous, prunelles et palais

Par ce chef-d’œuvre, né dans une humble cuisine,

Pour mon anniversaire, au top... sans huit-reflets.





Le 22 juin 2016.



</font>

Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©