Jaillir

Par un rayon de soleil,

De là où jaillit le ciel,

Une ligne se crée sur la tourmente,

En une courbe douce et descendante,





Un léger son bizzare et bourdonnant,

Se laisse entendre un court instant,

Là-haut dans ce coin de bleu,

Virevolte un être bienheureux,





Un être aux rayures verticales,

Une abeille dans toute sa hâte,

Dans l'espoir de retrouver sa pitance,

Sur un pistil d'une fleur, une semence,





De la couronne pourpre a jaillit,

Le précieux nectar convoité

Par une ouvrière dévouée,

Au-travers des piques adoucies.





Ecrit par Cedric
Tous droits réservés ©