Douceurs en flocons

<b><i><font size=2></font></i></b>





Douce conscience, berce mon instinct,

Emoustille à jamais l'âme printanière disparue,

L'ivresse de mon chez moi, le désir indistinct,

Et sublime mes pas d'aller fouler le petit bois apparu.

Ecrit par Colline
Tous droits réservés ©