Envolées d'une journée sabbatique

Muselée et masquée à la Munch-orchidée pour taire mes cris et échapper au regard d’autrui, je marche sur les sentiers pour me ressourcer, vivre loin du brouhaha et des pollutions contagieuses terrestres et humaines dans ce silence musical olfactif féerique aux mille images captivantes à chaque détour, mon être profondément encensé par tous les éléments environnants.



Imprégnée de relief couleurs matières et lignes, je marche sur le sable, la terre, les aiguilles de pins, les yeux ouverts, de l’infini à la microphotographie sans appareil aucun, le regard attiré par toute forme de vie qui m’emplit et que je partage avec tous les êtres chers partis enracinés en moi, Ici et Maintenant, prochaine poussière d’étoile à venir.



Charmée par ces noces sans cesse renouvelées qui apaisent mes révoltes croissantes dans ce monde en constante mutation pour toujours entaché par la bêtise qui s’associe à la méchanceté.



Bercée par la magie de ces instants privilégiés, ce festin enivrant qui m’offre momentanément un sens à la vie ici-bas, doux répit.







Ecrit par Skipette
Tous droits réservés ©