La Cité des Pêcheurs (Sonnet irrationnel)

<font size=1>L'autre jour, sur le port, dans la brise marine,

Aux parents, des enfants, la Canche pour vitrine,

Trépignant, demandaient : « I' sont où les bateaux ? »



Ô Cité des Pêcheurs ne serais-tu qu'un leurre ?



Le père, ne pouvant sur quelques écriteaux

S'appuyer pour fournir le fin mot qu'on burine

Dans l'esprit d'un petit, sans bomber la poitrine

Prédit : « À la marée ils viendront, diableteaux ! »



La Cité des Pêcheurs ne serait plus un leurre ?



Que nenni ! Pour des voix, le maire, à la male heure,

Logos à son service, et journaux, dépliants,

Invente une flottille – Honnête Etaples pleure ! –

Deux coquilles de noix, à quai, que l’on effleure

De l'œil, <b>SEULS SURVIVANTS</b>… familiers et liants.





Le 10 juin 2004.

</font>

Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©