Une toile pour un regard.

<font size=2>J’ai aimé ce regard,

Ce geste de tendresse,

Quant au cœur du blizzard

Poigne se fait caresse !

Pour ne pas m’égarer

Longuement je mesure,

Grandeurs à suggérer

Pour que la main soit sûre.



La mine trait à trait

La blancheur argumente,

Esquissant un portrait

Ou banquise envoûtante ;

Quand le tracé prend fin,

Que la gomme s’oublie,

L’huile monte en parfum

Pour égayer la vie.



C’est le moment divin

Où la main se libère,

Où rien ne la contraint,

Où je la laisse faire ;

En immortalisant

L’empreinte de la scène

Comme âme s’enlisant

Tout en restant sereine.



Un mélange par ton,

Un pinceau par nuance,

Une ombre qui se fond,

La lumière qui danse ;

Brosses sont éventail

Dans main gauche tenu,

Droite touche un détail

Par la toile reçu.



Je stoppe mon élan

Fièvre sur la réserve,

Mon regard plein d’allant

Le résultat observe,

Pour enfin déposer

Particules finales

Puis ma griffe apposer

En simples initiales.



2006

</font>

Ecrit par Isabelle Chevalier
Tous droits réservés ©