Il devrait te plaire




C’est un endroit où tu devrais te plaire

Un grand jardin bordé par un ruisseau

J’y vais encor quand je suis solitaire

Pour écouter le doux chant de l’oiseau



Des peupliers se dressent à la parade

Un vent léger agite leur sommet

Gamin souvent je tentais l’escalade

Et je chutais le nez dans le marais



J’y accourais en sortant de l’école

Je me trempais le bout des pieds dans l’eau

J’imaginais voir flotter la gondole

Que mon grand-père avait sur son bureau



Je regardais nager dans l’onde claire

Des colonies de remuants vairons

J’en oubliais le temps et les horaires

Dans ce décor aux divins environs



C’est un endroit ancré dans ma mémoire

Aux souvenirs si lointains mais heureux

Il est pour moi comme un livre d’histoire

Que j’aimerais lire et relire à deux






Ecrit par Anacreodes
Tous droits réservés ©