Douceurs

Un pinceau de douceur

a caressé la toile:

aucun geste nerveux,

une souplesse infinie,

rien que des courbes

pour donner au visage

les rondeurs du désir,

vers le gout des fruits murs,

vers le sable des plages sans fin,

vers les flammes des amours

brulant, les nuits de pleine lune,

les corps dénudés et offerts

et surtout ce regard

d'amande et de khôl

semblant appeler aux plaisirs.......



Un pinceau de douceur

a caressé la toile!

Ecrit par Ghis
Tous droits réservés ©