Che Guevara

Tu pouvais devenir bourgeois

Avec en poche un doctorat

Mais ton âme empli d'idéal

Dédaignait l'Argent et le Mal .

Alors , tu choisis pour destin

De défendre l'idée du Bien

En pratiquant la guérilla ,

Commandante Che-Guevara .



Etre le mèdecin des corps

Ne pouvait suffire à ton sort ,

Il te fallait soigner les maux

De ce monde plein de chaos ;

Alors , tu choisis le parti

De la révolte et du maquis

A te mettr' dans tous tes "états"

Commandante Che-Guevara .



Amoureux fou de liberté ,

Tu détestais toute oppression

Et ta notion d'égalité

Bannissait toute exploitation :

Alors , tu dus prendre les armes

Pour que s'écoulent moins de larmes

Dans l'état du Guatélama ,

Commandante Che-Guevara .



Tu aurais pu sauver des vies

Mais pour les rendre à l'esclavage ;

L'Amour dont tu étais épris

Voulait donner bien davantage .

Alors , tu choisis de lutter

Pour instaurer la Liberté

Et tu vainquis dedans Cuba

Commandante Che-Guevara .



Tu aurais pu en Dieu vivant

Te reposer le coeur content

Mais quand tous les hommes sont frères

On ne peut fermer les paupières

Alors , tu repris du service

Pour fair' triompher la Justice

Mais le Congo n'y eut pas droit

Commandante Che-Guevara .



Tes valeurs nobl's et morales

Ont un prix qui n'a pas d'égal

Et tu veux affronter la Mort

Pour qu'un nouvel Ordre s'instaure ,

Alors , ton destin se finit

Dans la jungle de Bolivie

Mais pour toujours tu seras là

Commandante Che-Guevara .





Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©