La régate

Il y avait non loin du rivage breton,

Quelques navires toutes voiles déployées,

Gonflées d'un bon vent marin et d'embruns iodés

Qui dansaient sur les vagues en de multiples bonds.



C'était une régate entre voilier d'armateurs.

Les fins vaisseaux de course, comme des lévriers

Filaient sur les flots verts d'une mer apaisée,

Illuminés parfois par l'astre projecteur.



Leurs voiles de lin au tramage vertical,

Se tendent en tremblant à la brise estivale,

piégée dans le jeu compliqué de la voilure.



Il faut les voir virer au plus près des bouées,

S'incliner sur un bord puis enfin redresser,

Pour s'enfuir vers l'horizon à vive allure.



Ecrit par Jeansanterre
Tous droits réservés ©