Le plongeoir

Moi, sur le grand plongeoir, les amis me regardent.
Je dois sauter dans l'eau, « -Tu verras c'est facile !
Jérémie a plongé ! Allez...! Tu nous retardes ! »
J'ai peur, je panique, je tremble et suis fébrile.

Les copains impatients, dédaignent mon émoi
Je suis un cœur qui cogne et n’ai plus de salive
La lame du plongeoir oscille malgré moi
J’ai envie d’être ailleurs, je suis à la dérive...

Toute la classe est là, mais je me sens tout seul,
Le saut dans l’inconnu parait inéluctable,
Poussé, pressé, figé, pâle comme un linceul,
J’ai plongé, "carpe diem » ! pulsion abominable...


Ce souvenir d'enfant, image récurrente,
Obsède mon présent, étrange sensation,
Ne pouvant reculer, la vague déferlante
Fonce vers le néant, portée sans concession.


Et dans ce grand voyage à travers les saisons
On vit plein d'insouciance, or je me dis qu’un soir,
Un souffle de vent froid, sournois tel un poison,
M’intimera sans bruit… "Saute du grand plongeoir..."


Ecrit par Maninred
Tous droits réservés ©