La Cadole ! chaud ! chaud !


Ma « «  Cadole « «  de cheu Nous

Ne souriez pas chers lecteurs (trices)
La cabioute du viticulteur
N'est pas un simple caprice,
En PIERRE, Elle a Frères et sœurs,

Moult travailleurs de nos vignes
Ont habilement su remédier
Aux fortes chaleurs indignes
Des vendangeurs forcenés,

Casse croûte à toute heure,
Et soif de torrent à étancher,
Chut ! Ne pas révéler le bonheur
Des couples frétillants et enlacés,

Senteur de rose et succulentes myrtilles
Sauvages en pousses de valeurs
Séduisez quantité de garçons et de filles
Suçant le fruit de votre candeur,

C'est ainsi que l'acte de naissance de BIBI
Fut signé d'une sonore ardeur
Entre jouissance et soupirs dédiés au chéri
A force de coups de reins et vin en chaleur,

Les meilleurs gros rouges émanant de cette Terre
Appelés Chardonnay et autres Meursaults,
Je ne vous remercierai jamais, cré tonnerre
De m'avoir créé : -en trois coups de cuillère dans l'pot --


Ecrit par Arcane
Tous droits réservés ©