Ondine

Ondine elle est divine elle habite les eaux
Elle ronronne elle bondit comme le font les chats
Somnole dans des coussins profonds comme un pacha
Et mince comme un fil passe à travers le chas
D'une aiguille sans jamais se briser les os

Elle ne reste pas en place et quand elle se déplace
Elle lance des éclairs sous la surface des eaux
Son corps n’est pas de chair et ne laisse pas de trace
On le devine comme le vent dans les rideaux

Alain

Ecrit par Recreation
Tous droits réservés ©