Le chat

Les opales de ses yeux
Me regardent fixement
Les eaux pâles des lagons
N'ont rien à lui envier
Son regard si mystérieux
Aimantent les visiteurs
Présence silencieuse
Il est le roi du foyer
Ce chat y règne discret
Sur les coussins de soie bleue

Ecrit par Machajol
Tous droits réservés ©