À un infirmier en or (acrostiche)

<b>X</b>érès, nectar des dieux, terroir l’Andalousie,
<b>A</b>ctive mon sang chaud pour que s’ouvre mon cœur,
<b>V</b>raiment reconnaissant, les vertus d’un marqueur,
<b>I</b>vre d’effusions, qu’anime poésie,
<b>E</b>n l’honneur, mérité, d’un infirmier en or,
<b>R</b>ayon d’astre estival, dans sa branche ténor !

<b>D</b>évoué pleinement, compétence affirmée,
<b>U</b>n sympathique abord quand s’entrebâille l’huis,
<b>P</b>lus expert en liens que, d’emballages, gluis,
<b>O</b>n ne peut qu’adhérer à l’empreinte exprimée,
<b>N</b>e valant que mercis, ses soins tant précieux, 
<b>T</b>raquant les moindres maux, dommages vicieux !


Le 3 février 2020.


Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©