La preuve


En voilà ici la preuve
Que la maladie est belle…
Qu’en statue elle nous transforme
En traits d’huile ou d’aquarelle

En voilà ici la preuve
Qu’on peut rester dans un tableau
Et puis tant pis, ce que le monde pense
Pour égayer notre absence

Parfois, nous bougeons les rideaux !



Ecrit par Attention
Tous droits réservés ©