Quai Rimbaud

Jean Nicolas Arthur

Iconoclaste et pur

Voisine un quai d’eau noire

Dort dans le sang couleuvre

D’un fleuve inoculé

Innocente rapture

Sa plume encre méandres

Et cendres elle allumine





Jean Nicolas Arthur

Maudit la morve des murs

S’affame à sa fenêtre

D’une femelle nuit

Il effare sa prunelle

Au feu de l’infini

Folle luciole le frôle

Fiole hallucine l’envol





Jean Nicolas Arthur

Je est un Autre obscur

Un maëlstrom suce énorme

Cyclope l’horizon

A la lèvre pêche des villes

A la langue des fleuves ivres

Vomissures entrailles des mers

Fruits blets mutique écorchure…







Ecrit par Vespertilion
Tous droits réservés ©