Ô petit banc de bois…

Des milliers d’amoureux ici se sont offert,

Dans ce petit sous-bois aux parfums raffinés,

Combien de gens frileux ont composé leurs vers ?

Ô petit banc de bois, si tu pouvais parler !



Des papis, bienheureux de se poser au vert,

Passereaux plein de joie pour des miettes picorées,

Des enfants si joyeux oubliant leurs hivers,

Ô petit banc de bois, si tu pouvais parler !



Et toutes ces familles profitant des dimanches,

Qui venaient réunies ! Promenade bienfaitrice

Aux lumières qui scintillent sur les notes de branches.



Tu en as vu des vies, témoin ou bien complice,

Je m’approche de toi, sur tes lattes m’étendre,

Ô petit banc de bois, si tu pouvais m’entendre!



Ecrit par Stephanetiti
Tous droits réservés ©