J'aime les bleus

J' préfère à toute autre couleur

Le bleu propre à notre planète

Et chacune de ses valeurs

Sans me lasser me met en fête.

Qu'il soit de ciel ou bien d'azur

Et je me trouve aux nues bien sûr

Et s'il est marine, outremer

Me voici lors comme en croisère.

C'est pas nouveau, j'aime les bleus

Mais rien ne vaut C'lui de tes yeux:

Il est si beau, il est si clair

Que j'y puise tout' ma lumière!



Je n'y vois que du bleu tout l' temps

Pour l'apprécier même de nuit

Et les lavandes dans les champs

Font des tableaux bien réussis.

De Sèvres, de Saxe ou de France

Je n'ai aucune préférence

Pour que chacun de leur ton soit

Pour moi comme la couleur roi.

C'est pas nouveau, j'aime les bleus

Mais rien ne vaut C'lui de tes yeux:

Il est si beau, il est si clair

Que j'y puise tout' ma lumière!



La vie en rose est trop bonbon

Pour qu'je préfèr' la voir en bleu:

Pas d'épine ni de coton

Pour être pleinement heureux.

La peur, les coups, les âm's en peine

Au bleu des teinturiers s'imprègnent

Mais celles glacées de l'acier,

Du méthylèn' les font passer

C'est pas nouveau, j'aime les bleus

Mais rien ne vaut Ce'lui d' tes yeux:

Il est si beau, il est si clair

Qu'il est à lui seul ma lumière!



Fleur bleue, je suis sentimental ( e )

Pour aimer semer l'ancolie;

Le myosotis et la gentiane

Partagent mes pensées aussi.

J'arbore avec bien du plaisir

Lappi-lazzuli et saphir

Et ma cuisin' pour mon bonheur

A un cordon de leur couleur .

C'est pas nouveau, j'aime les bleus

Mais rien ne vaut Ce'lui d' tes yeux:

Il est si beau, il est si clair

Qu'il est à lui seul ma lumière!





Ecrit par Louis Vibauver
Tous droits réservés ©