Extra-terrestre champêtre

Le soir je parviens au rendez-vous en vélo.

Au loin sur la ville, la nuit va s’installer.

Dans le calme d’une prairie, s’allonger.



Bientôt, l’alentour s’illumine

Devenant rutilant

Pure ufologie.

Le vaisseau d’une galaxie

Lointaine, s’est posé.

De fugitives formes violettes

Défilent devant les hublots oblongs.

Une silhouette féminine parait

Vêtue de rouge.



Elle vient, adorable

Me prend par la main.

Puis, montre les immeubles sombres.

- Belles communautés dit-elle.

- Mais non, ils ne se parlent pas !

Du monde ils ont des nouvelles

Par leur journal, toujours le même.

Un léger appui de sa main

Un long sourire

Elle rejoint la soucoupe volante et s’en va.



Un ronronnement de moteur

En sursaut me réveille

Debout, je reprends mes esprits

Dans les bras d’Isabelle

Charmante, en robe rouge.

La ville est dans le noir.



Ecrit par Louis
Tous droits réservés ©