Nous

Nous



Je connais une étoile

Qui lors des soirs moroses

Vient déposer son voile

Sur mes paupières closes

.

J’entends aussi la mer

Qui mordille la dune

Chasse le songe amer,

Les pensées importunes



Mais surtout l’alizé

Qui caressant ma peau

A le goût des baisers

La caresse des mots



La nature infinie

Nous suggère l’amour

Et notre cœur frémit

La nuit comme le jour.

Anita



Ecrit par Anita
Tous droits réservés ©