Une femme fatiguée

Il était une fois

Un amant perdu

Une femme éperdue

Seule de son moi

Elle guetta la mer

Les jours et les nuits

Au bord de la terre

Sans répit

Mille soleils

Virent le jour

Mille lunes

Au long cours

Jamais au grand jamais

Elle ne baissa les yeux

Elle n'abandonnait

Ni la mer ni les cieux

Prise de désespoir

La fatigue l'emporta

Son espoir

Le vent souffla

Avisant le rocher

Elle s'étendit

Ont passé les années

Toute blottie

On l'a retrouvée

Fossilisée

Dans les rochers



Ecrit par Mademoiselle
Tous droits réservés ©