La barque

Il avait tant ramé

Grisé par le vent

Par la beauté

Du soleil couchant

Sa barque le portait

Le jour, la nuit

L'emportait

Lui et sa vie

Il n'avait personne

Et il ramait

De peur que l'abandonne

Sa barque et sa paix

Mais un jour

La lune lui dit

Tu ne peux ramer toujours

Ce n'est que folie

Repose ta barque

Et tes grands bras

Tu as fait ta marque

N'oublie pas

Que la rivière

Demain

Sera fière

De ton destin

L'homme laissa ses rames

Sur la terre

S'endormit en un charme

Après une prière



Ecrit par Mademoiselle
Tous droits réservés ©