Accueil
Poésie libre / Ébrécher nos silences
           
Poésie libre / Ébrécher nos silences
       
Poésie libre / Ébrécher nos silences

Ébrécher nos silences
par Franber


par Franber


Maman oh maman Ne me laisse pas seule sur cette plage Adelaïde tu m’as nommé Je ne suis qu’un bébé et la mer va monter Maman maman oh ma mère Ne m’abandonne pas sous la terre Je m’appelle Fiona, et si tu me laisse ici Personne ne saura plus jamais ou je suis Maman oh maman toi mon idole Ne serre pas mon cou si fort Mes pieds ne touchent plus le sol j’crois que j’vais mourir et j’ai peur Maman papa j’srai l’enfat idéal Mais arrêtez les coups, oh j’ai si mal Je n’ai que 7 ans, et si vous me tuez Je ne pourrai plus jamais vous aimer Maman oh Maman je s’rai tout gentil Mais ne tire pas avec ce fusil Ma jambe s’est mise à saigner Les docteurs ont retiré quatre plombs de mon pied. Maman oh merci d’avoir posé à l’hôpital Mon corps ravagé par vos coups en rafales Les médecins ont tout tenté Mais ils n’ont pas pu me sauver Maman maman mes frères mes amis De tout au fond du fond de mon tombeau Entendez-vous parfois ma voix, mes cris Quand de ma vie s’est éteint le flambeau Porter un instant la voix de ces enfants Morts sous les coups de leurs parents Et dont les cris de leur souffrance N’ont pas pu ébrécher nos silences



Poème posté le 04/11/18 par Franber


Informations mp3 : J'interprète ce texte sur une musique de Heidi Marie Arapa, merveilleuse musicienne australienne avec Mark Zinzer au saxophone tous trois réunis sur WWW.WIKILOOPS.COM

 Poète ,
 Interprète
Franber



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.