Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Raser mémé
Poésie libre / Raser mémé
Poésie libre / Raser mémé

Raser mémé
par Rousselot


Raser la Mémé Ô vanité ! Ô néant ! Ô mortels ignorants de leurs destinées Considérez, Messieurs, ces grandes puissances que nous regardons de si bas Madame brûle, madame se brûle, Madame est brûlée En oraison et en raccourcis empruntés à Bossuet Je fais le deuil d’une dame de pierres séculaires Dont la charpente sèche éclaira les cieux de Paris Symbole d’une nation, symbole de la déraison Les pieds dans le fleuve elle se dresse en rebelle Osant ainsi défier Dieu et même le ciel. Les princes et les peuples gémissaient en vain Positions convenues devant la caméra impromptue Le petit Roi se rêvant architecte en cinq ans Quand un Maurice Sully rêvait d’elle pour mille ans Ô vanité ! Ô néant ! Ô pauvre de moi je pleure ma gravure De couillon d’enfant, profanant ses murs En y marquant mon nom sur ses acrotères durs Raser la mémé ne serai pas gageure Loïc ROUSSELOT



Poème posté le 28/04/19 par Rousselot


 Poète
Rousselot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.