Accueil
Poésie libre / Leçon des contours
           
Poésie libre / Leçon des contours
       
Poésie libre / Leçon des contours

Leçon des contours
par Mioche
Highslide JS
par Oxalys

Éve et la pomme par Giuseppe ARCIMBOLDO
Illustration proposée par Oxalys

Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 267


Tout commence par une touche de rouge, Le contour d'une pensée, la forme d'un sourire, Profil de la vanité, Portrait avec un câlin, Avec la nudité des âmes qui écoute Comment le temps l'habille de nuances De plus en plus gris. Tout est une supposition, La certitude veut une signature, L'amour a vendu ses certitudes Pour la nuit avec des touches marines, Pour ce blanc tremblant, Pour le cliquetis de la couleur de la peau Comme si le cœur pleurait parfois: je colore ton émotion! Ta passion! L'intervalle entre Les deux respirations Dans lequel les verts se fondent dans le violet foncé Pour celui qui lève les yeux Ne sachant pas si elle Celle qu'il a révélée dans l'ombre C'est un ange Ou le démon qui Il va l'encadrer dans l'autoportrait de l'immortalité! Non, il n'est pas un clown! Non, il n'est pas un prince! Pas même Le gardien de phare! Peut-être juste un Arcimboldo personnel sur lequel Il a eu le courage de l'offrir Comme étude Au nom de ceux qui trahissent la forme Pour une caresse...

Arcimboldo semble étrange dans la manière artistique mais aussi dans le message. Le message est à un moment surréaliste, il ne caresse jamais, il dérange vraiment parce que tout le monde a un Arcimboldo à l'intérieur, c'est une question de goût et parfois de raison s'il devient visible ou il sera toujours le second étant celui qui signera à notre place sur les questions essentielles


Poème posté le 18/01/20 par Mioche


 Poète
Mioche



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.