Accueil
Poésie libre / Témoignage squelettique
Poésie libre / Témoignage squelettique
Poésie libre / Témoignage squelettique

Témoignage squelettique
par Tomdubor


par Tomdubor


Depuis combien de temps suis-je dans ce cercueil ? Personne n'a pensé à y mettre une montre Je me sens dégarni, plus léger qu'une feuille Allongé sur le dos, sans la moindre rencontre ! Approchez votre oreille et entendez moi bien Après le dernier souffle, la conscience végète Dans un corps congelé, plus creux chaque matin Mais tous les souvenirs tournoient dans notre tête ! J'aimerais tant nager, refaire de la brasse Ou tout du moins la planche ! Si c'est trop demander Jouer le rôle gore dans un film dégueulasse Et lancer quelques doigts à un fou canidé ! Même le nécrophile est bienvenu chez moi ! Ça fera de l'action et j'aurais l'impression D'avoir quelques attraits, de susciter l'émoi ! Mon naturel certain est recherché, au fond  On à pensé à tout concernant l'après-vie À part à cet ennui d'impuissance totale Je ne peux pas bouger, mais j'ai beaucoup d'envies Je suis un vieux squelette qui aspire aux étoiles ! Je veux écrire un livre sur notre condition À nous qui regardons depuis deux antres noirs Était-ce si pénible de laisser l'horizon À nos yeux desséchés ? Qui perçoivent sans voir !  Chapitre un : « ça bouge ! les vers font un festin » Chapitre deux : « J'ai froid ! J'ai faim ! Non, je plaisante » Chapitre trois : « je compte ! Oui, ça ne sert à rien » Chapitre quatre : « Je hais les poitrines battantes ! » Si je rencontre Dieu, mon Dieu ! Ça va barder ! Je serais sans pouvoir, mais je l'insulterais ! Sans un son, c'est bien fourbe, j'espère le vexer Comment a-t-il osé prolonger le décès ?! Quand j'étais bien vivant, je rêvais de repos J'ai travaillé longtemps pour engranger l'argent Mais je n'ai su qu'en faire, c'était un peu idiot L'amour est préférable, je le sais à présent ! On à pensé à tout concernant le labeur À part à s'en défaire pour profiter du temps ! Du haut de mes dents vides, je dis que le bonheur Se passe d'objectif, qu'il faut croquer dedans ! Je veux faire la fête ! Où sont les autres morts ? Qu'au triste cimetière s'invite la passion ! Allez ! Remue coccyx ! Peu importe l'effort Que tous les os du monde valsent à l'unisson !



Poème posté le 20/06/20 par Tomdubor



 Poète ,
 Interprète
Tomdubor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.