Accueil
Poésie libre / La bannière blanche
        
Poésie libre / La bannière blanche
     
Poésie libre / La bannière blanche

La bannière blanche
par Chanut

Highslide JS
par Chanut

Photo montage ;-)


par Chanut


Oui j’en appelle à hisser la bannière blanche, Hissons la bannière blanche et militons pour la paix. Cette chanson est pour toi, mon ami, mon frère de sang Réfugié, exilé, clandestin ou résistant À la mémoire d’innocents, aïeuls, femmes et enfants Morts au service du sévices, ignominie de gouvernants À cette cynique violence, idéaux sonnants carcans À ces cris, à ces larmes, à ces cœurs devenus encens À ces espoirs déchus, ma pensée s’essouffle au chant Hissons la bannière blanche, militons pour la paix. Oui j’en appelle à hisser la bannière blanche Hissons la bannière blanche et militons pour la paix. À tous ces dictateurs, aux phéromones excités Ces oligarques, tyrans, schizophrènes, médiatisés À tous ces politico-belligérants intéressés, Militaires, mercenaires, à l’horreur instrumentée À toutes ces bêtes féroces qui s’étoffent en charnier Massacres, tueries, le zigouillage est orchestré Aux peuples à l’agonie, illusions de pourparlers Overdoses égocentriques, militons pour la paix. Oui j’en appelle à hisser la bannière blanche, Hissons la bannière blanche et militons pour la paix. Du Yémen en Irak, d’Ukraine au Pakistan De Bosnie au Mali, de Syrie au Soudan Racisme, haine, rage s’égrainent en dissolvant Bagarre, coup tordu, la folie est du chiendent Au Dogme de la Terreur, effets tétanisants Mensonges, infamies, l’engrenage met à cran Dérive autoritaire, diplomatie des médisants À la faiblesse d’une guerre, au fléau de l’argent. Oui j’en appelle à hisser la bannière blanche, Hissons la bannière blanche et militons pour la paix. Aux esprits mercantiles, insensible humanité Hypocrisie mensongère, comble de la réalité Exaction, répression, l’attaque est maquillée À la souffrance du désespoir, moi je suis l’indigné Aux cadavres jonchés, à toutes ces femmes violées À l’horreur pathétique, abus de souveraineté Tyrannie, infamie, l’alibi est gangréné La menace est chimique, la destruction nucléarisée. Oui j’en appelle à hisser la bannière blanche, Hissons la bannière blanche et militons pour la paix. À toi l’étranger, compagnon de la liberté Toi qui crois en l’amour, au destin, l’égalité De gênes humanisés, d’espoir fraternisé Amis de la vie, militons pour la paix Toi qui de l’ombre surplombe, le droit d’exister Notre union est une force, la Force des effrontés Utopistes pratiquants, idéalistes au monde parfait Désarmons la haine et militons pour la paix. Oui j’en appelle à hisser la bannière blanche, Hissons la bannière blanche et militons pour la paix. D.CHANUT

« Comme un militaire, moi je milite pour la terre. »
Copyright me 04/2022


Poème posté le 16/04/22 par Chanut



 Poète ,
 Illustrateur ,
 Interprète
Chanut



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)







.