Accueil
Poésie libre / Promenade à l'infini
Poésie libre / Promenade à l'infini
Poésie libre / Promenade à l'infini

Promenade à l'infini
par Lady


par Sosso


Quelles sont ces voix en chuchotis Sous les ombres étirées au soleil de midi Les foins sont coupés La Terre s'assoupit Et Booz s'est endormi Sous les pieds du marcheur les brindilles craquèlent La scène a des frissons au passage d'une aile On se voudrait Monet peignant sous la tonnelle Un papillon léger à robe grenadine À l'heure où les bâteaux se fantoment en bruine Oubliées les consonnes, il reste les voyelles Aux couleurs de Rimbaud-ou était-ce Verlaine?- Pour une histoire intemporelle Dans l'eau vaguement bleue de la claire fontaine La rivière ce soir sent le cassis sauvage Je rêve à des pays où les cactus fleurissent À des cités voilées où, subtile, se glisse La poussière poudrée des fins d'été volages DMB 26/09/2015



Poème posté le 05/10/15


Informations mp3 : Musique : JM; chant : Sosso

 Poète
Lady



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Sosso



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.