Accueil
Poésie libre / Openfield
Poésie libre / Openfield
Poésie libre / Openfield

Openfield
par Dynamot
Highslide JS
par Louis

La Bohémienne, v.1628-1630, huile sur panneau, 58 x 52 cm (musée du Louvre, Paris) par Frans HALS
Illustration proposée par Louis

Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 262


La petite avait les pieds nus La rue n'avait pas d'écharpe et les toits se moquaient du ciel Tous les deux jours l'ambulance à quatorze heures attendait la Mama pour ses dialyses On vivait là dans ces murs sans portes et sans fenêtres avec un doigt sur la bouche Au tabac les bonbons nous faisaient des clins d’œil On les volait c'était bon Ma mère avait des seins qui faisaient rêver les bourgeoises On était fière A la rue souvent j'étais la reine et le soleil était mon roi Je rêvais d'aurores et de boulots pour mon père On aimait Plus-Belle-La-Vie le soir après 20 heures à l'heure où la nuit rétrécit



Poème posté le 10/03/17


 Poète
Dynamot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.