Accueil
Poésie libre / Le géant vert
           
Poésie libre / Le géant vert
       
Poésie libre / Le géant vert

Le géant vert
par Claudel

Highslide JS
par Claudel

Photo d'un gros pin devant ma maison.


(Fable) Sorti du gouffre ou de l’enfer, Il dominait les vastes plaines Des grandes forêts canadiennes; On le disait: géant de fer. Mal-aimé; ce grand conifère Faisait continûment ombrage À tout son large voisinage, Mais il ne s’en souciait guère. Son proche voisin Arbrisseau Se plaignait las d’être si près De ce géant nommé Cyprès Toujours ogre, mais bien puceau. Un matin, il lui demanda Très poliment s’il pouvait prendre Un brin de soleil et s’épandre De tout son corps sans embarras. Le géant vert le regarda Hautement de ses trente mètres Et lui cria de tout son être « T’es sonné ou quoi p’tit fada. » Arbrisseau ravala ses mots Sachant très bien qu’il n’aura rien De ce narcissique vaurien, Arbre d’infortune et de maux. Un jour, durant une tempête Un vent s’abattit sur la plaine Causant calamité et peine Chez les braves feuillus nu-tête. On annonça sur Internet Un blogue venu d’Indochine: « Jeune Arbrisseau pliant l’échine Devant Cyprès qui cassa net. » Se vanter d’être le plus grand Ou parfois d’être le plus fort Nous rappelle bien qu’on ait tort De se prendre pour un géant.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / juillet 2017

Poème posté le 10/07/17


 Poète ,
 Illustrateur
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.