Accueil
Poésie libre / Je m'apprête pour l'automne...
           
Poésie libre / Je m'apprête pour l'automne...
       
Poésie libre / Je m'apprête pour l'automne...

Je m'apprête pour l'automne...
par Tonindulot
Highslide JS
par Ancienmembre

the pond with ducks in autumn par Claude MONET
Illustration proposée par Ancienmembre

Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 267


Le vent fraîchit, la feuille tombe, Le bel été s’en va sans bruit. Moi je regarde et je succombe Au charme fou du temps qui fuit. Le bel été s’en va sans bruit, C’est le début de notre automne. Au charme fou du temps qui fuit Je vais chantant, ce qui détonne. C’est le début de notre automne, Tout se colore en or ou feu. Je vais chantant, ce qui détonne, En longs couplets disant adieu. Tout se colore en or ou feu Dans la forêt incandescente. En longs couplets disant adieu Je fais vibrer ma voix puissante. Dans la forêt incandescente La faune brame en bruyant rut. Je fais vibrer ma voix puissante, Le monde apprend quel est mon but. La faune brame en bruyant rut, Les cerfs en rond visent la biche. Le monde apprend quel est mon but, Je veux muser sur cette friche. Les cerfs en rond visent la biche, Leurs bois pointus croisent leur bout. Je veux muser sur cette friche Sans plus jouer au marabout. Leurs bois pointus croisent leur bout Quand leurs sabots sondent la terre. Sans plus jouer au marabout Je me transforme en sociétaire. Quand leurs sabots sondent la terre Rien ne résiste à leur ardeur. Je me transforme en sociétaire Pour ne plus être un sot voyeur. Rien ne résiste à leur ardeur, Tout se consomme en la bataille. Pour ne plus être un sot voyeur Je me tapis sous la futaille. Tout se consomme en la bataille, Et sans chercher une autre tombe Je me tapis sous la futaille. Le vent fraîchit, la feuille tombe.



Poème posté le 14/08/17


 Poète
Tonindulot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.