Accueil
Poésie libre / Le tempestaire*
           
Poésie libre / Le tempestaire*
       
Poésie libre / Le tempestaire*

Le tempestaire*
par Banniange
Highslide JS
par Banniange

"La tempête" par Jean-françois MILLET
Illustration proposée par Banniange

Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 267


Prends garde à la bourrasque, ô fileuse des nuits Car si un fil se casse, un marin va périr ! La houle est si rageuse, elle hurle en furie, L’écume de la laine, au rouet, va frémir. Les rochers escarpés de la côte nocturne Ont blessé la lune qui épanche son sang, Des spectres épineux gémissent sur les dunes Où des bigoudènes s’agitent dolemment. Car ils ne vaincront pas la pieuvre aux mille vagues, Ces pécheurs audacieux qui gravissent les lames Dans leur fragile esquif où s’emmêlent des trames Tandis qu’un vent mauvais les blessent de ses dagues. Et dans le prieuré où s’allongent des ombres, Les cierges affolées par ces grondements sombres Ne peuvent apaiser le sauvage ouragan Qui griffe les vitraux de ses ongles déments. Un cortège de Bretonne tout effrayées Affrontent les marais pour aller le chercher Car si la croix échoue peut-être la magie Viendra à bout du sort qui menace des vies. Voilà le Tempestaire au visage de brume Sa boule de cristal est traversée d’éclairs, Ses yeux sont plein d’hivers, fulminant d’amertume, Son corps est une mer qui se tord de colère. Et sa voix d’outre-tombe assaille les nuages, Harcèle la tempête et aplanit les flots. « Je guéris des naufrages et bien d’autres maux Mais mon coeur se nourrit de tous ces lourds ravages. » « Un jour, je reviendrai chargé de ces tourmentes Que vous m’avez prié de combattre pour vous, Elles auront vaincu mon âme défaillante Et se déchaîneront contre vos garde-fous ». « Vous pourrez supplier le gardien des abysses, Le père courroucé et le fils du supplice, L’effroi que vous portez retombera sur vous Et vous verrez la fin, tremblant sur vos genoux ». « Car c’est au fond de vous que naissent les cyclones Où crie votre haine, lovée comme un serpent, Où grouillent vos envies au masque de gorgones Qui seront écrasées par le pied d’un géant ! ».

*Les tempestaires (du latin tempestarii) sont des individus prétendant, ou passant pour, être doués du pouvoir de contrôler les phénomènes célestes (tempêtes, orages, vents, pluie, grêle, etc.) en faisant usage de la magie.

Poème posté le 06/09/17


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.