Accueil
Poésie libre / La magicienne
           
Poésie libre / La magicienne
       
Poésie libre / La magicienne

La magicienne
par Banniange
Highslide JS
par Banniange

"La charmeuse de serpents". par Henri ROUSSEAU
Illustration proposée par Banniange

Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 267


Au plus profond des mers dans leurs phosphorescences Où se miraient les yeux des sirènes cruelles, Auprès des vieux galions dans l’or des étincelles Où rêvaient les algues dans leur évanescence Etait-ce bien ton ombre aux doux frémissements, Qui passait lentement dans l’étreinte des vents ?    Dans l’ubac des vallons au feuillage incarnat Là où le martagon fleurit sur l’aube opale, Cependant que la nuit pousse son dernier râle Dans sa robe noire, au clocher, sonne le glas ! Etait-ce bien tes mains qui cueillaient des étoiles Pour en faire un sautoir à l’ombre qui se voile ?   Dans les vertiges bleus où hurlent les fantômes Des sommets fabuleux, ivres de liberté, Dans les yeux de l’aiglon au sein de son royaume Où passent les soleils des matins enchantés, Etait-ce bien ta voix au charme ensorcelant Qui freinait l’avalanche et domptait les ours blancs ?   Dans l’espace poudré de cristaux argentés Où glissent les traineaux sur le manteau neigeux, Des fulmars boréaux dessinent un ballet Où éclot le feston d’ un vol majestueux, Etait-ce tes lèvres, roides, pleines d’audace Qui mendiaient un baiser à l’ours blanc sur la glace ?   Au milieu de la foule aux pas d’un condamné Qui s’agite sans fin comme un vieux tourniquet, Dans ces cœurs fatigués de tant d’insignifiances Où règne la frayeur et ses désespérances, Etait-ce ton visage et ses mille lumières Qui irradiait le ciel dans un coup de tonnerre ?   Aux chemins escarpés, écrin de la callune Où les couleurs chatoient en dansant sous la lune, Gisent dans le ravin quelques débris de vie Où soupirent les âmes en quête de survie. Etait-ce ton sourire en moissonneur d’espoir Qui mordait cette terre où germe le savoir ? Pieds-enVers, banniange

A Pieds-enVers, grande poétesse trop discrète.

Poème posté le 02/02/18


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.