Accueil

La sorgue
par Banniange
Highslide JS
par Banniange

"Le vertige" par Leon SPILLIAERT
Illustration proposée par Banniange

Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 262


Quand à la fin du jour, aux sillons de la pluie, On ajuste ses pas en longeant les hauts murs D'un grand parc rayonnant où traînent les fils d'or Du soleil fatigué qui roule à l'horizon, Les heures passent Au travers des herses rouillées Que viennent secouer les mains des vents d'hiver, On sent rôder en soi quelques anciens fantômes De ces coeurs écorchés aux épines des roses, Des branches exilées mendient sur les trottoirs, Des rats faméliques Rongent un coin de silence. Un buisson desséché forme la corolle Pour un futur martyr qui ne sait plus son rôle, Les lampes allumées clignent des paupières Comme des animaux blessés par les chasseurs Et au fond de la brume, Les grondements d'un orgue Telle une menace évadée de la morgue Suivent les pas noirs d'un étrange voyageur Qui arpente la terre, ange exterminateur, Et au fond de mon corps où se flétrit la rose, Où rampe un brouillard qui chuchote mon nom, J'entends mugir un orgue, J'entends venir la sorgue...



Poème posté le 17/02/18


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.