Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / SORCIERE / Voici ce qu'il m'advint une nuit, du moins me semble-t-il ...

Thème du mois / Tous les thèmes / SORCIERE / Voici ce qu'il m'advint une nuit, du moins me semble-t-il ...

Thème du mois / Tous les thèmes / SORCIERE / Voici ce qu'il m'advint une nuit, du moins me semble-t-il ...

Voici ce qu'il m'advint une nuit, du moins me semble-t-il ...
par Ombrefeuille

Highslide JS
par Louis

photo


Les sorcières n'étant plus Ce qu'elles furent naguère, Une nuit je résolus De me faire passagère De ces mondes souterrains Où se tient l'ombre complice Des derniers esprits sylvains Sur lesquels la lune glisse. Par la gare je passai, Dans la lumière électrique, Et ramassai sur le quai Un balai supersonique. Je l'enfourchai aussitôt, Mais il voulut me séduire, Me demandant tout de go Si je saurais le conduire. "Vole, dis-je, et sans traîner ! Le temps presse, le temps coule. Qu'as-tu donc à discuter ? Aurais-tu perdu la boule ?" Vexé, le balai siffla Puis décolla en vitesse, Fit des loopings, zigzagua, Simulant même l'ivresse. Droit vers les tours de béton Sans hésiter nous cinglâmes, Et sur un parking sans nom Soudain nous nous arrêtâmes. Je dis : "Abracadabra !" (Et pourquoi pas "Tralalère" ?!). Lors, devant moi s'éleva Une forêt millénaire. Nous entrâmes par grand froid Sous la ramée endormie, Et là je fis "Chut " du doigt, Car dans la mousse tapie Au pied des troncs élancés, Se cachaient, j'en étais sûre, Des trolls qu'aurait dérangés Le frôlement d'un murmure. A deux mains, donc, je serrai, Sans souci de lui déplaire, Le manche de mon balai. C'est alors que de la terre A peine une onde monta, Brise calme et caressante : Elle nous parachuta Dans la courbe d'une sente. Emerveillée, j'entendis Le choeur des feuilles tombées, Dans son souffle je saisis Quelques âmes envolées. De la paume je touchai Une souche pourrissante, Et d'un geste la changeai En fougère exubérante. Brusquement je remarquai Comme un silence, une absence : Sapristi ! Plus de balai ! "Celui-là, c'est bien ma chance ! Peste soit de ce frimeur ! Ah, le goujat ! Oh, le mufle ! Si je t'attrape, lâcheur, Je te ..." Cherche rime en -ufle ...?! ;) Une elfe, avec un clin d'oeil, Nota : "Filé à l'anglaise". Je retins : "Je m'en bats l'oeil !" Et posai : "J'en suis fort aise !" Inspirée, elle reprit : "Ecoutez sonner la cloche ..." Ma réponse la surprit : "C'est mon réveil dans ma poche". Qu'était ce ronronnement ? Le premier bus dans la rue. Mais dans mon appartement Une fragrance ténue Flottait : mousse et bois mêlés, Feuilles dans l'ombre posthume, Champignons longtemps cherchés, Aube aux écharpes de brume ...

D'autres poèmes à découvrir sur mon site perso :)
Accès direct via ma CV


Poème posté le 10/11/19 par Ombrefeuille


 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Louis



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.