Accueil

Août
par Lau

Highslide JS
par Mahea

Photo


par Mahea


De la Launette et de l’Aunette, la Nonette Aime à chanter pour le plaisir des Godviciens Les doux airs de l’eau dont les refrains magiciens Envoûtent, bercent le vieillard ou la jeunette. Auprès du moulin, l’on y voit les musiciens -Le courant, les chevesnes et la cressonnette- La martre qui guette depuis sa maisonnette Les sauts des mésanges, les bonds des batraciens. Je glisse l’esche et suis sa trace à la surface - Sœur Sauterelle, que ton excitation fasse Gonfler l’envie et la fringale du poisson ! Mon âme est aussi vile que l’âme féline, A taquiner la truite sans d’autre raison Que sentir l’arc-en-ciel se débattre à ma ligne.



Poème posté le 02/08/20 par Lau



 Poète
Lau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mahea



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Mahea



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.