Accueil

L'Esclave
par Cochise

Highslide JS
par Cochise


Apparaître lorsqu'il le faut Et n'être alors que le symbole, Pour son maitre, d'une auréole Qui permet de dire : "au boulot!". De tout vice sa conscience est claire : De chacun des pervers désirs, Du tyran, il sait l'élixir, Davantage que l'apothicaire. Pour la cause, s'il devait mourir, L'esclave aura soin de sertir, Sa lame d'un noir vitriol, D'anéantir ce qu'il faut taire. Enfin, ce qu'il reste à faire : Disparaître sans dire un mot.

1er février

Poème posté le 24/03/11


 Poète ,
 Illustrateur
Cochise



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.