Accueil
           
       

La glycine
par Louis Vibauver


par Fan


Souple comme une liane Elle grimpe, vivace Et sensuelle femme Aux pergolas s'enlace. Elle épouse amoureuse Chacun de ses tuteurs Et bien voluptueuse Se tord aux chaudes heures. A mes yeux, dans mon cœur Elle fait le printemps Quand je la vois en fleurs Avec ravissement. Avenante d'accueil Elle s'offre et m'héberge Vêtue de simples feuilles Comme la vigne vierge. Je la vois s'étaler Juste au dessus de moi Et ne peux qu'apprécier Son ombre avec émoi. A mes yeux, dans mon cœur Elle fait le printemps Quand je la vois en fleurs Avec ravissement. C'est une couturière Qui tout' pareille au lierre Recouvre les tonnelles D'un habit de dentelles. Nature généreuse Cette belle chartreuse Me rend le plus heureux A voir la vie en bleu. A mes yeux, dans mon cœur Elle fait le printemps Quand je la vois en fleurs Avec ravissement. Elle tresse aux gouttières Des colliers de guirlandes Et comme des rivières Ses grappes les descendent. Elles pleuvent de fleurs Qui ruissellent et cascadent Et qui de leurs couleurs Pavoisent aux façades. A mes yeux, la glycine Fait toujours le printemps Car c'est elle, divine, Qui me ravit autant. Et Monet, je devine S'est pamé tout autant.

Mis en musique par Jean-Marie Djibedjian

Poème posté le 04/04/11



 Poète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Fan



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.