Accueil

Désert
par Cielbleu


O désert immense, A perte de vue et d'horizon. Tes vagues de sable blond, Ondulent sous un vent brûlant, Soufflant parfois en tempête, Troublant l'azur de ton ciel. Vide de toute verdure, Ton feu, condamné par le diable, Assèche hommes et bêtes. Dans ta nature solitaire, Même tes bruits s'évadent Dans un cri de silence. Mais, tes oasis, Perles d'eau salvatrices, appellent à la vie Et dans un supplice, font paraître ta beauté. Gérard Bollon Maso



Poème posté le 09/11/14


 Poète
Cielbleu



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.