Accueil

Renaissance
par Varech


Lancé à la rivière le portrait s'enfuit vers la mer Bravant la rive rugueuse l'esquif improvisé emporte détresse et chagrin Le cadre de bois dur se bat sans relâche Mais déjà des larmes étrangères se mêlent à celles du visage de la femme révélant la douceur cachée sous la peinture approximative alors que pâlies les couleurs choisissent de rejoindre le flot Peintre originel l'océan un jour peut-être offrira lassée d'elle l'oeuvre nouvelle à un promeneur attentif



Poème posté le 29/11/14


 Poète
Varech



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.