Accueil
              
         

Démiurges
par Varech


Fugueur ensommeillé je me perds au petit matin en des rêves dirigés d'histoires au singulier Dans ce théâtre privé s'enchevêtrent des destins des drames souvent colorés des noms parfois familiers Puisés dans une contrée secrète ou issus du magma de mes songes être l'auteur ou l'interprète n'a guère de sens dans ma quête Peut-être sortis de leur cachette sont-ils les fruits d'une mienne éponge que les peurs toujours me prêtent que l'espoir encore affrète Ou ne suis-je que le pantin d'un marionnettiste esseulé mettant en scène mon destin et l'apparition du mot fin Si j'envisage cette longe et une vie manipulée alors mes pensées sont mensonges Que valent les récits qui me rongent



Poème posté le 20/12/14


 Poète
Varech



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.