Accueil
Poésie libre / Allégorie
Poésie libre / Allégorie
Poésie libre / Allégorie

Allégorie
par Claudel


Tel un doux hautbois vibrant de son anche, Un vent envoûtant soufflait sur sa hanche. Ô, belle Shéhérazade, raconte Au grand roi persan qui est tout ouïe, La légende des Mille et Une Nuits. Comme un grand cheval blond à fière allure, Le soleil trottait sur sa chevelure. Ô, jeune femme persane, surmonte Le long sentier glissant qui te menace ; Le typhon ne vient pas d’une bonace ! * Tel un caméléon calme et oisif, Un voile cachait son œil incisif. Ô, fille aînée du grand vizir, affronte Le mal qui ronge le roi qui t'héberge Et convaincs-le que tu es chaste et vierge. Comme une araignée vis-à-vis sa proie, La patience a eu raison de ce roi. Douce Shéhérazade, n'aie pas honte D'avoir usé de charme et de tendresse ; Tout cela est digne d'une princesse. * Mer très calme Shéhérazade : Poème symphonique de Rimsky Korsakov Le roi de Perse, Shahryar, fait exécuter sa femme pour cause d'adultère. Prétendant que toutes les femmes sont perfides, il décide d'épouser chaque jour une vierge qu'il fait exécuter au matin de la nuit de noces pour se venger. Shéhérazade, fille aînée du grand vizir, se porte alors volontaire pour faire cesser le massacre, et met au point un stratagème avec sa sœur cadette Dinarzade. Après son mariage, le soir venu, elle raconte une histoire palpitante au sultan sans la terminer. Son époux veut alors tellement connaître la suite qu'il lui laisse la vie sauve pour une journée de plus. Ce stratagème dura pendant mille et une nuits au bout desquelles le sultan abandonne sa résolution et décide de garder Shéhérazade auprès de lui pour toujours, ayant reconnu ses qualités de cœur et d'esprit.

<br />
Tous droits réservés © Claude Lachapelle / avril 2018


Poème posté le 10/04/18


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.